Partis politiques et Santé

Les activités des partis politiques à la veille de la sortie du gouvernement et la remise et reprise au ministère de la Santé ainsi qu’un nouveau cas d’Ebola à Goma intéressent la quasi-totalité des journaux parus mercredi 31 juillet 2019 à Kinshasa.

Avant d’aborder l’actualité sur les partis politiques, Agence congolaise de presse (ACP) renseigne que le ministre d’Etat à l’Emploi, travail et prévoyance sociale, Lambert Matuku Memas a appelé les employeurs œuvrant en République Démocratique du Congo à ‘’se conformer scrupuleusement aux dispositions  légales et complémentaires en matière  de travail, avant les prochains contrôles qui verront les contrevenants subir les sanctions les plus sévères’’.

L’agence nationale signale par ailleurs, la remise et reprise au ministère de la Santé,  entre Pierre Kangudia et Oly Ilunga. Le ministre d’Etat au Budget, Pierre Kangudia a été désigné dernièrement  ministre intérimaire de la Santé, fait savoir la presse mère, en remplacement du ministre démissionnaire Oly Ilunga.

Sur les partis politiques, la presse nationale, signale aussi qu’une équipe a été mise en place pour évaluer la défaite de certains membres du Front commun pour le Congo (FCC) au bureau définitif du Sénat, avec pour but de faire l’évaluation de l’élection qui s’est passée samedi 27 juillet 2019 à la chambre haute du Parlement.

Forum des As commente, pour sa part qu’à Lubumbashi, la plateforme Lamuka continue à exhumé la ‘’vérité des urnes’’ qui pensait être déjà enterrée.

A l’issue de la réunion du présidium tenue mardi 30 juillet 2019 dans la capitale minière, la coalition Lamuka ” réaffirme sa victoire aux élections du 30 décembre 2019 et continue à dénoncer la fabrication des résultats tels qu’annoncés par la CENI et entérinés par la Cour constitutionnelle”.

Le journal de la 11ème rue Limete, écrit que les leaders de LAMUKA, à savoir: Moïse Katumbi, Adolphe Muzito, Martin Fayulu et Jean-Pierre Bemba représenté par Ève Bazaiba, ont dénoncé l’invalidation injuste de leurs députés par la Cour constitutionnelle.

Le confrère écrit, à propos du Mouvement de la libération du Congo (MLC) que le président national de ce parti, Jean-Pierre Bemba Gombo a maintenu la dépitée nationale, Eve Bazaiba de la province de Tshopo au poste du secrétaire général, après le réaménagement intervenu à la suite de la décision de redynamiser le comité exécutif national de son parti politique.

Sur la page Santé, « Ebola : un deuxième cas détecté à Goma », relève le  quotidien. La ville de Goma vient d’enregistrer un deuxième cas d’Ebola, fait savoir le confrère, citant un communiqué du Gouverneur du Nord-Kivu Nzanzu Kasivita. L’équipe de la riposte de la maladie à virus Ebola (MVE) a détecté et isolé le cas au Centre de traitement Ebola (CTE) de Goma pour sa prise en charge, conclut le tabloïd.

Partagez cet article