Plaidoyer  pour la cause des femmes victimes de viols par des groupes armés

Kinshasa, 11 juin 2019 (ACP).- Dr  Denis Mukwege a plaidé pour la cause des femmes victimes de viols collectifs par des groupes armés en République Démocratique du Congo,  au cours d’une conférence organisée à l’Ecole de santé publique de l’Université de Montréal (ESPUM), a appris mardi ACP des sources médiatiques.

Pour ce médecin  de l’hôpital général de référence de Panzi,  dans la province du Sud-Kivu,  une  femme violée et torturée par un groupe d’inciviques doit bénéficier des soins généraux et particuliers.

Il a parlé  notamment des soins à la fois physiques et psychologiques, ainsi qu’un soutien socio-économique et juridique pour qu’elle reprenne le contrôle de sa vie.

Dr Mukwenge a en outre lancé un cri du cœur à la communauté internationale afin qu’elle se mobilise pour que cessent les violences faites  aux Congolaises, particulièrement dans la partie orientale du pays, théâtre des opérations de nombreux groupes armés qui sèment la désolation dans les rangs des femmes et des enfants.ACP/FNG/ZNG/Wet

Partagez cet article