Plaidoyer  pour  la sauvegarde du bois Afrormosia en voie de disparition  en RDC

Kinshasa, 07 mai 2019 (ACP).- M. Chadrack Kafuti, scientifique au département de biologie du bois de l’université de Kisangani, a appelé mardi à Kinshasa, les scientifiques de la République Démocratique du Congo à la sauvegarde du bois Afrormosia, une espèce menacée et en voie de disparition.

Au cours d’un entretien avec l’ACP, cet expert a indiqué que  cette espèce, qui  a déjà disparu dans plusieurs pays du bassin du Congo, tend également à disparaitre en RDC, à cause de l’accroissement de sa demande sur le marché national et international.

L’Afrormosia est inscrit sur l’annexe 2 de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction, a-t-il dit. L’exploitation de ce bois devient très inquiétante. C’est pourquoi, il y a nécessité de développer des plaidoyers ou d’autres approches permettant son exploitation d’une manière formelle, en conservant cette espèce dans les forêts africaines.

Selon ce scientifique, cette inquiétude se justifie davantage par le fait qu’Afrormosia présente de sérieux problèmes de régénération. Il a par ailleurs signalé que lorsqu’on présente l’espèce sur un graphique pour voir le nombre qu’il y a dans les différentes tailles, on remarque que les arbres de petites tailles ne sont plus assez nombreux dans la forêt. L’avenir de cette espèce risque d’être compromis compte de son  exploitation abusive aujourd’hui, a-t-il dit.

Avec un marché intérieur en pleine croissance à travers la RDC, Chadrack Kafuti s’inquiète de l’avenir de ce bois d’œuvre très  sollicité dans la construction et la fabrication des meubles de valeur.

C’est ainsi que l’expert plaide pour une nouvelle réglementation du commerce de cette espèce et recommande que les actions urgentes soient  menées pour sauver cette espèce  en voie de disparition sur le sol congolais, notamment le reboisement et la recherche scientifique. ACP/Fng/Zng/May

Partagez cet article