Plaidoyer pour l’intégration de la dimension « genre » dans la lutte contre le changement climatique 

Kinshasa, 21 mai 2019 (ACP).- L’ONG « Centre d’encadrement pour le développement et la santé »(CEDS) dans la commune de Lingwala  a plaidé, mardi au cours d’une journée de réflexion organisée sous le thème «genre et changements climatiques», pour l’intégration de la dimension genre dans la lutte contre les changements climatiques, a indiqué à l’ACP son coordonnateur, Bienvenu Lukusa.

Selon M. Lukusa, bien que les femmes aient commencé à s’intéresser aux problèmes liés aux changements climatiques, mais il reste encore du chemin à faire pour arriver à des actions palpables au milieu des populations par rapport aux politiques de développement.

Il a, en outre,  signalé que la dégradation de l’environnement influe directement sur les moyens de subsistance et la santé de plus démunis.  Cet état de choses aggrave de plus en plus la vulnérabilité des populations, avant de signaler que les revenus de la plupart des personnes vivant en milieu rural dépendent largement des ressources naturelles.  Pour lui, la protection de l’environnement doit nécessairement faire partie du processus de développement. ACP/ZNG/Wet/JFM  

Partagez cet article