Plaidoyer pour une formation multidimensionnelle en faveur de la congolaise

Kinshasa, 10 juillet 2019 (ACP).- La  promotrice de l’ONG «PF», basée dans la commune de Lemba, Mme Bethy Nzuzi a plaidé mardi lors d’un échange avec les membres de sa structure pour que la communauté dote la femme d’une formation pluridimensionnelle afin qu’elle s’intègre  aisément dans la société avec des arguments capables de lui permettre de réagir et de convaincre.

Mme Nzuzi a indiqué que pour renforcer la formation de la femme,  celle-ci doit nécessairement ajouter certaines filières de base dont l’agriculture, l’informatique, la coupe et couture ainsi que l’esthétique. Elle doit aussi apprendre des langues étrangères, principalement l’anglais devenu actuellement la langue «passe partout» et économique.

Elle a insisté sur ce genre de formation qui facilite l’évolution de la femme dans le secteur socio-économique,  après un constat amer selon lequel, de nombreuses femmes se sentent stressées et gênées de participer à une discussion, préférant se taire, faute d’arguments.

A cet effet, a-t-elle conclu, la femme doit avoir droit au chapitre concernant le développement de la République Démocratique du Congo, car elle et l’homme sont contraints d’équilibrer leurs rapports des forces pendant que l’Etat doit jouer à l’arbitre. ACP/DNM/NIG

Partagez cet article