Plaidoyer pour une meilleure prise en charge des enfants en rupture familiale

Kinshasa, 10 juin 2019 (ACP).- M. Arnold Bwebwe, encadreur des personnes démunies de l’ONG «Tosungana» dans la commune de Bandalungwa, a plaidé lundi au cours d’un entretien avec l’ACP pour une meilleure prise en charge des enfants en rupture familiale par le gouvernement.

Ce plaidoyer a épinglé notamment le renforcement des capacités de centres d’accueil, les accompagnants par des actions d’éducation, d’un apport visible dans la vie de pensionnaires ainsi que le suivi sur le plan sanitaire et une protection.

Les attentes dans ce secteur sont énormes, M. Bwebwe en appelle au gouvernement de prendre des précautions en faisant voter par le Parlement des lois pouvant sécuriser ces enfants. «Ils sont tous dans la rue, sans dignité, sans hygiène sans rien, dans des conditions inacceptables, nous implorons au gouvernement de bien vouloir nous venir en aide pour les éduquer», a déploré Arnold Bwebwe.

ACP/DNM/JGD/Fmb

 

Partagez cet article