Première édition en RDC du concours FORETS pour le journalisme environnemental

Kisangani, 06 mai 2019 (ACP).- Douze journalistes des différentes provinces de la RDC dont deux femmes ont participé du 30 Avril au 04 Mai à la première édition du concours Formation, Recherche et Environnement dans la province de la Tshopo FORETS en sigle, organisé par le Centre de Recherche Forestière Internationale CIFOR à la faculté des sciences de l’Université de Kisangani dans le cadre de la 6ème édition de la semaine de la science.

L’objectif de ce concours est de promouvoir un journalisme environnemental de haut niveau par l’approfondissement des questions forestières notamment l’exploitation du bois énergie, bois d’œuvre et la conservation des espèces d’arbres spécifiques à la Tshopo.

Les sessions de renforcement des capacités et les descentes sur terrain ont été animées et conduites par des experts du projet FORETS, les scientifiques nationaux et internationaux en vue de donner les notions scientifiques aux journalistes pour mieux rédiger leurs reportages de concours.

La responsable de communication de CIFOR, Mme Ahtziri Gonzalez, a indiqué qu’à l’issue de cette formation, les participants produiront des reportages d’après le sujet choisi. Un jury composé des journalistes, des scientifiques et d’un représentant de l’Union Européenne est appelé à récompenser trois meilleurs reportages. Le premier bénéficiera d’un voyage au Global Landscapes Forum en octobre à Accra au Ghana, alors que le deuxième et troisième profiteront d’une formation en ligne sur la gestion des paysages, a-t-elle précisé.

Le CIFOR attend des journalistes la sensibilisation de la population congolaise sur l’importance du projet FORETS exécuté dans la province de la Tshopo avec l’appui financier de l’Union Européenne.

Rappel des notions de base sur un journalisme environnemental et de développement durable

La journaliste spécialisée dans l’environnement, le développement et la santé publique, Gloria Pallares, a rappelé aux participants de la première édition du « concours FORETS pour le journalisme environnemental » à Kisangani, les notions de base sur un journalisme environnemental et de développement durable de qualité en RDC.

Elle a signifié aux chevaliers de la plume et du micro que leur rôle majeur est de transmettre au public dans un langage précis, concis, complet les choses des experts tout en liant le sujet du reportage à la vie du public. Elle a recommandé aux journalistes de toujours bien se documenter préalablement afin de peaufiner l’angle et la portée du reportage.  Gloria Pallares a insisté sur la collecte d’informations auprès des sources et sur le terrain, l’architecture du reportage et la vérification de l’information avant sa publication. Le reportage produit dans un style narratif, a-t-elle renchéri, doit être pertinent et important tant pour les lecteurs, les experts et les décideurs.

Le participant et journaliste freelance venu de Béni au Nord-Kivu a salué ce rappel qui lui facilitera de rédiger son reportage avec plus de tact. ACP/Kayu/GMM/Wet/KJI/JLL/CKM

Partagez cet article