Préparation des scrutins du 31 mars, la conférence de presse de la plateforme «Ensemble» prévue ce mardi 

La quasi-totalité des journaux parus mardi 26 février 2019 à Kinshasa réservent leurs colonnes à la préparation des scrutins nationaux et provinciaux du 31 mars 2019 et à la conférence de presse de la plateforme «Ensemble» prévue ce mardi.

ACP titre sur le projet de règlement intérieur prêt à être soumis à l’adoption de la plénière de l’Assemblée nationale. La commission chargée d’élaborer le règlement intérieur de la chambre basse du Parlement a clôturé ses travaux en mettant à la disposition de cet organe délibérant un projet cohérent et factionnel, écrit l’agence. Ce projet a pris en compte les contraintes avancées et les expériences de la législature passée, amenant des innovations inspirées du droit comparé et des pratiques parlementaires de grandes démocraties, selon le rapporteur de cette commission, le Pr Jacques Ndjoli.

Au chapitre électoral, le média public annonce la tenue à Butembo par la CENI d’une réunion technico-opérationnelle en prévision des élections législatives nationales et provinciales du 31 mars 2019 dans cette ville du Nord-Kivu en vue d’explorer tous les aspects opérationnels et techniques. L’agence ajoute que les participants ont examiné le niveau actuel des agents déjà formés et l’effectif des agents opérationnels ainsi que le niveau logistique. Il s’est agi de dresser l’inventaire des bureaux de vote, du personnel opérationnel, des kits bureautiques, des machines à voter ou encore du matériel des télécommunications.

Forum des As révèle de son côté que les professionnels de la presse ont soumis 18 propositions au Chef de l’Etat, visant le renforcement des médias opérant en RDC en vue de solliciter la mise en place d’un système plus favorable au développement des médias congolais. Le confrère précise qu’une série de pistes de solutions ont été répertoriées pour permettre à la presse congolaise de sortir du gouffre où elle se trouve, afin qu’elle participe activement à l’œuvre de la reconstruction du nouveau Congo, rappelant par ailleurs que tout est parti du discours du nouveau Chef de l’Etat prononcé le jour de son investiture le 24 janvier dernier. Le Président de la République s’est engagé à promouvoir la presse et les médias pour en faire un véritable quatrième pouvoir.

Le quotidien poursuit dans ses colonnes avec la conférence de presse de la plateforme « Ensemble » annoncée pour mardi 26 février 2019. «  Moïse Katumbi à l’heure du choix », titre le confrère, notant que l’ancien gouverneur de l’ex-Katanga devra clairement choisir entre le Président Félix Tshisekedi et Martin Fayulu dont il a soutenu la candidature à la présidentielle du 30 décembre 2018.

Le journal ajoute que ce rendez-vous avec les médias se tient au moment où éclatent au grand jour des divergences entre les proches de Katumbi dont la coalition a soutenu la candidature de Martin Fayulu.

Le Potentiel se demande de son côté: Que fait Vital Kamerhe aux côtés du Chef de l’Etat ? – Félix Tshisekedi tarde à décoller. Un mois après sa prise des fonctions, écrit le journal, le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, prend son temps. Si la nomination d’un Premier ministre est entourée de soubresauts politiques qui l’obligent à se plier au jeu politique qui se joue à l’Assemblée nationale, rien n’explique cependant le retard dans la composition du cabinet du Président de la République, limité à ce jour à deux membres.  Lié par une base qui l’attend et suivi de près par un peuple qui a soif du changement, Félix Tshisekedi doit se ressaisir et décoller aux fins de convaincre quant à la rupture avec l’ère Kabila, conclut le quotidien.

Le journal écrit, par ailleurs, que le FCC s’organise, le CACH somnole. Joseph Kabila se prépare depuis son QG de Kingakati. Que dire du président Félix Tshisekedi, se demande le confrère ? C’est encore le vide. Le CACH (Cap vers le changement), la coalition qui l’a porté au pouvoir, est pris comme dans un profond sommeil, alors qu’en face, le FCC se réarme moralement autour de son autorité morale, Joseph Kabila, chute le quotidien.

La Prospérité revient sur les sanctions des USA à l’endroit de la CENI en titrant : Peter Pham entrevoit les sanctions des USA comme soutien à Tshisekedi pour lutter contre la corruption. Dans une déclaration rendue public lundi 25 février dans la foulée de sa visite en RD. Congo, écrit la consœur, John Peter Pham, envoyé spécial des Etats-Unis dans la région des Grands Lacs, a indiqué que son pays est prêt à travailler avec le Congo-Kinshasa et à soutenir le Président Félix Tshisekedi afin de satisfaire le désir de changement exprimé par le peuple congolais. Dr Peter Pham a précisé que les sanctions des USA contre les cinq officiels congolais vont dans le sens de soutenir l’engagement du nouveau Chef de l’Etat à lutter contre la corruption. En même temps, le représentant de Donald Trump dans la région des Grands Lacs a sous-tendu que les personnalités sanctionnées étaient responsables de la corruption, liée aux élections, qui remonte à 2016, bien avant la tenue des scrutins qui ont eu lieu le 30 décembre 2018.ACP

Partagez cet article
  • 2
    Partages