Prés de 25 milles enfants abandonnés dans les rues de Kinshasa, estime une ONG

Kinshasa, 16 juin 2019 (ACP).- Près de 25.000 enfants appelés «phaseurs» trainent dans les rues de la ville province de Kinshasa, a estimé dimanche le coordonnateur de l’ONG «Jeunes au soleil (JOS)», basée à Kinshasa dans la  commune de Masina, Richard Bampeta, à l’occasion de la Journée internationale de l’enfant africain, commémorée le 16 juin de chaque année.

Richard Bampeta a fait savoir que sa structure s’intéresse plus spécialement aux enfants abandonnées vivant dans la rue (filles et garçons), et encadre ceux de moins de 13 ans jusqu’à leur insertion dans la vie socioprofessionnelle. «Aujourd’hui  c’est une rencontre qui nous réunit pour penser aux enfants de la rue de la République démocratique du Congo (RDC) dans leur situation difficiles et pour projeter leur avenir. Le gouvernement doit comprendre que l’avenir du pays se joue aujourd’hui avec ces enfants, et qu’il doit dégager des moyens suffisants afin de promouvoir l’épanouissement de cette jeunesse», a-t-il dit.

Pour sa part, le représentant du Réseau des éducateurs, jeunes et enfants de la rue (REEJER), Ange Bifula a profité de cette circonstance pour signifier à l’assistance que les enfants de la rue ne sont pas des sorciers. «Ce sont des personnes sensibles, fragiles et vulnérables qui ont besoin du soutient tant moral qu’éducationnel de chacun de nous», a-t-elle renchéri.

Il sied de rappeler que l’ONG Jeunes au soleil œuvre depuis une dizaine d’années en RDC, plus particulièrement à Kinshasa. Elle a quatre centres d’hébergement à travers le pays pour une capacité d’accueil de 50 enfants chacun, dont 115 pensionnaires sont scolarisés sur fonds propres de la structure. ACP/DNM/Fmb

Partagez cet article