Présentation du rapport final d’observation des élections directes et indirectes 2018 et 2019

Kinshasa, 16 mai 2019 (ACP).- Le chef de mission de la Synergie des missions d’observation citoyenne des élections (SYMOCEL), Abraham Djamba, a présenté, jeudi, à  Kinshasa, le rapport final d’observation des élections directes et indirectes de 2018 et de 2019.

Selon ce dernier, la SYMOCEL a observé ce processus électoral dans toutes ses phases en vue d’en évaluer la qualité en  toute indépendance, impartialité et objectivité avec l’aide des instruments juridiques, nationaux et internationaux en la matière.Ces élections, a-t-il indiqué, ont abouti à la toute première alternance politique et  pacifique  au  sommet de l’Etat.

Par ce rapport, la SYMOCEL veut contribuer à l’amélioration des processus électoraux à venir et à la consolidation des institutions démocratiques, au renforcement de la conformité des processus électoraux avec les normes internationales et régionales généralement appliquées.

Ce rapport contient six parties : les contextes politiques et organisationnels, les opérations pré-électorales, les opérations électorales portant sur les scrutins du 30 décembre 2018, les résultats des scrutins du 30 décembre 2018, les élections législatives et provinciales de Beni ville, Beni territoire, Butembo et Yumbi et les élections indirectes des sénateurs et des gouverneurs de province, ainsi que les recommandations.

M.Djamba a fait remarquer certaines faiblesses dans le cadre juridique électoral, notamment la contradiction entre l’article 63 et 68 de la loi électorale. Il a parlé également du fichier électoral et de la désignation des candidats et candidates par les partis politiques.

Par ailleurs, la SYMOCEL recommande au cadre juridique, d’évaluer les réformes électorales intervenues entre 2015-2017, notamment le seuil légal de représentativité et le taux des frais de dépôt de candidature, de sorte à en tirer les conclusions adéquates, de rendre cohérente la périodicité des scrutins et leur incidence sur l’installation des institutions, d’accorder une valeur authentique à toutes les copies des procès-verbaux remises aux témoins, ainsi que tous les documents produits par la machine à voter.  ACP/FNG/Cfm/MPK 

Partagez cet article