Ralentissement de trafic fluvial entre les provinces de la Tshopo et du Maniema 

Kindu, 28 mars 2019 (ACP).- les affrontements entre le FARDC et  les milices fidèles aux généraux auto proclamés Toms Mesandu et Portugais sont à la base  du ralentissement  du trafic fluvial entre les provinces de la Tshopo et du Maniema, a appris l’ACP des voyageurs en provenance de cette contrée.

Les baleinières, les bateaux et les  pirogues qui  assurent les transports de biens et de personnes ont séché le bief navigable Ubundu-Kindu à cause de l’insécurité créée par ces affrontements.  Alors que cet axe  constitue, la principale porte d’entrée des produits manufacturés  et vivriers en provenance aussi bien de la  province  du Maniema que de l’extérieur du pays.

Selon la source,  ces affrontements sont  signalés dans les secteurs de Baleka et d’Ulindi, précisément dans les villages Mituku et Lengola en territoire d’Ubundu dans la province de la Tshopo,  à la  frontière avec  le territoire  de Punia au Maniema.

Outre  le ralentissement de trafic,  ces affrontements ont aussi provoqué les mouvements de  de la population  qui se déplacent vers les localités plus sécurisés.  On dénombre actuellement plus de 31330  déplacés internes dans la cité de Punia et vivent selon la division provinciale des affaires humanitaires du Maniema sans aucune assistance. ACP/FNG/Wet/JFM/JLL

Partagez cet article