RDC : les IST constituent un problème de santé publique

Kinshasa, 11 septembre 2019(ACP). Les infections sexuellement transmissibles constituent un problème de santé publique en République Démocratique du Congo, dans la mesure ou l’accès est difficile aux services d’encadrement, a indiqué mercredi à Kinshasa le Dr Murielle Longokolo infectiologue aux cliniques universitaires de Kinshasa, au cours d’un entretien avec l’ACP.

Le Dr Murielle a souligné aussi  le multipartenarité sexuel occasionnels et les nombres de décès causés à la population, estimant qu’il est  nécessaire d’informer quotidiennement sur ces pathologies. ainsi que ses mesures préventives.

Elle a indiqué que l’infection sexuellement transmissible (IST) est différente de l’infection urinaire, par sa mode de contamination qui se fait par le rapport sexuel non protégé avec une personne infectée favorisant des maladies émergentes.

Les hommes et les femmes d’entre 15 à 49 ans sont les plus exposés, à cause d’une vie sexuelle activée précocement avec des multiples partenaires sexuels sans utiliser la méthode préventive qui diminuerait le risque de contamination. «Les IST n’ont pas de symptômes dès le premier contact, c’est au fil du temps qu’elles peuvent se manifester par l’écoulement vaginal anormal, les plaies dans les organes sexuels, le changement de la décoloration du sperme ou de la perte blanche, la sensation de brûlure, des douleurs au bas ventre ou lors du rapport sexuel », a-t-elle précisé.

Selon elle, les IST sont causées par plusieurs micro-organismes à savoir des bactéries, des parasites,  des virus (human papilloma) des champignons (gonococcie, herpès, vaginose, candidose etc.

Des IST mal soignées causent de douleur pelvienne chronique, le cancer du col, l’avortement, la mort fœtale et maternelle, l’urétrite (une cause de l’infertilité chez l’homme), la conjonctivite dès la naissance du bébé, l’hépatite B, la grossesse extra-utérine et augmentent de plus de dix fois la propagation du VIH/SIDA.

Le Dr Murielle qui a conseillé la fidélité sexuelle, l’utilisation du préservatif, l’hygiène sexuelle et le check-up médical, a encore souligné que les IST étant dangereuses, elles sont préventives. ACP/Kayu/JLL/CKM/NKV

Partagez cet article