Réactivation de l’épidémie d’Ebola à Beni et Oicha suite à la mobilité de la population

Kinshasa, 29 mars 2019 (ACP).- L’épidémie de maladie à virus Ebola s’est réactivée à Beni et Oicha en raison d’un réseau routier relativement bien développé facilitant la mobilité de la population, rapporte le ministère de la Santé dans un communiqué parvenu vendredi à l’ACP.

Cette mobilité est la principale cause de réactivation de l’épidémie dans les zones de santé où la transmission du virus avait déjà été arrêtée. Tel est notamment le cas de Beni qui n’avait enregistré aucun nouveau cas confirmé entre le 21 février et le 20 mars 2019.

Notons que le foyer de Beni a été réactivé après qu’une personne contaminée par le virus Ebola venant de Biakato Mine (Mandima) se soit déplacée à Beni pour se faire soigner. Les investigations préliminaires ont révélé que sur les sept nouveaux cas confirmés notifiés à Beni depuis le 20 mars, six sont liés à une chaîne de transmission de Biakato Mine et un a été contaminé après avoir assisté aux funérailles d’un cas confirmé à Butembo.

Il en est de même de deux derniers nouveaux cas confirmés à Oicha. Ce sont les membres de la famille d’un enfant confirmé atteint d’Ebola provenant de Biakato Mine décédé à Oicha le 20 mars courant. ACP/Kayu/DNM/May

Partagez cet article