Redynamisation de la coopération entre la RDC et la Belgique

La majorité des journaux kinois parus mercredi 15 mai 2019 focalisent leur attention sur la redynamisation de la coopération entre la RDC et le Royaume de Belgique et sur les institutions politiques entre autres le Sénat et l’APK.

Agence congolaise de presse (ACP) ouvre sur la coopération belgo-congolaise, faisant savoir que la relance de la coopération avec la Belgique a été examinée à la Présidence de la République. Le média public précise que les questions relatives à la relance et la redynamisation des relations entre la République démocratique du Congo (RDC) et le Royaume de Belgique ont été au centre de l’audience que le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a accordée à une délégation mixte belge conduite par l’ambassadeur Renier Nijkens, envoyé spécial pour la région des Grands Lacs.

Toujours dans la diplomatie, l’agence nationale poursuit que la sous-secrétaire d’État américaine adjointe en charge du bureau inter-lutte contre les stupéfiants et l’application des lois, Heather Merritt,  séjourne  à Kinshasa depuis  dimanche en provenance de Washington, via Paris, pour une mission officielle en RDC, indiquant que Mme Heather Merritt rencontrera dans la capitale congolaise le ministre de la Justice et garde des sceaux ainsi que le commissaire de la Police nationale congolaise(PNC) en charge de cette question.

A propos des institutions politiques, le média public signale d’un côté, qu’une commission spéciale chargée d’élaborer du règlement intérieur du Sénat a été mise en place à l’issue d’une séance plénière, au Palais du peuple sous la direction du président du bureau provisoire, Léon Mamboleo Moghuba Itundalimba. Cette commission a été présidée, précise l’agence, par le Pr. Evariste Boshab, ancien président de l’Assemblée nationale et est constituée de 50 membres dont 2 sénateurs par province et 4 pour la ville de Kinshasa qui ont dix jours pour adapter l’ancien règlement de 2007 aux conditions actuelles.

De l’autre côté, poursuit l’agence nationale, le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa (APK), Godefroid Mpoy Kadima est  déterminé à poursuivre  les auteurs  de détournement  des fonds dus à la  ville de Kinshasa. M. Godefroid Mpoy Kadima a  réaffirmé au cours d’une plénière sa volonté et celle de son bureau de poursuivre les ministres et autres dirigeants de la ville ayant détourné les deniers publics dus à la ville. «Vous avez ma parole d’honneur, tant que je serai président de cette Assemblée provinciale, tout le monde répondra, il n’y aura pas d’intouchables. Seulement l’Etat de droit que nous prônons tous a des contraintes», écrit l’agence nationale citant le président de l’APK.

Forum des As revient pour sa part, sur la diplomatie annonçant la réouverture prochaine du consulat général de Belgique à Lubumbashi.  Le confrère indique que l’envoyé spécial pour la région des Grands Lacs, Renier Nijskens a fait savoir que la Belgique est désormais disposée à relancer son aide au développement et à redynamiser sa coopération militaire en RDC, ajoutant qu’entre Kinshasa et Bruxelles, le ciel s’éclaircit.

 C’est dans ce cadre que s’inscrit la mission conjointe d’une délégation belge qui séjourne en République démocratique du Congo depuis le 12 mai courant et qui a eu de fructueux contacts avec le Président Félix Tshisekedi mardi à Kinshasa. “Nous sommes très reconnaissants à l’égard du Président Tshisekedi pour les premières mesures qu’il a prises pour rétablir les relations bilatérales avec la Belgique et avec l’Union européenne. Relations qu’ensemble nous voulons redynamiser ‘’ note le confrère reprenant les propos de l’envoyé spécial de la Belgique dans la région des Grands lacs.

Le confrère revient, pour sa part, au Sénat pour signaler la validation des 9 autres sénateurs. Le quotidien indique que c’est au cours de la plénière présidée par Léon Mamboleo, Président du Bureau provisoire, que l’on a complètement vidé la question pendante de la validation des mandats de neuf premiers suppléants de neuf sénateurs qui ont renoncé au siège de la Chambre haute pour incompatibilité de fonctions, poursuivant qu’après ce vote de validation des mandats par la plénière, ces neuf premiers suppléants ont acquis le statut de sénateurs et ont été installés dans la salle des Conférences internationales aux côtés de leurs pairs.

Le Potentiel titre de son côté : « Bruxelles et Kinshasa examinent la possibilité de relancer leur coopération ». Après une mise en veilleuse pendant une certaine période, la coopération entre la RDC et la Belgique était tendue, au soir de l’ancien régime de Kinshasa. Mais, depuis l’avènement du nouveau régime, à l’issue des élections de décembre 2018, le 5ème président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi tente de relancer la coopération et de séduire la Communauté internationale. Des signes forts qui augurent une nouvelle ère pour la RDC, ajoute le confrère.

Le Phare note sur la même matière : « Une mission belge d’information à Kinshasa ». Pour le confrère, la présence dans cette délégation belge du général major Philippe Boucké, adjoint au chef d’Etat-major de l’armée fait penser à la mise en œuvre du programme d’assistance militaire belge aux FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo).

«Après la brouille: La RDC et la Belgique redynamisent leur coopération», écrit de son côté L’Avenir, indiquant qu’après la pluie, vient le beau temps. Le confrère révèle que c’était un moment où la République démocratique du Congo et le Royaume de Belgique sont déterminées à relancer, mieux à redynamiser leur coopération bilatérale multisectorielle, singulièrement dans le domaine militaire, précisant par ailleurs que même si la coopération belge n’a jamais été interrompue, elle a néanmoins été mise en veilleuse pendant un moment.

Partagez cet article