Remise des titres de concessions forestières des communautés locales  aux  populations riveraines du Parc national de la Salonga

Kinshasa, 19 juillet 2019 (ACP).- Les représentants de six communautés locales du groupement de Bolongo, situé dans le Territoire d’Oshwe, province du Mai-Ndombe, ont reçu symboliquement dans la deuxième quinzaine  du mois de juillet 2019 à Inongo les titres officialisant leurs droits sur les forêts détenues par elles en vertu de leurs coutumes. Selon un communiqué du Fonds mondial pour la nature (WWF) parvenu vendredi à l’ACP, cette remise des titres de concessions forestières a eu lieu au cours d’une cérémonie présidée par le vice-gouverneur du Mai-Ndombe,  Jack’s Mbombaka Bokoso.

La source indique que les six communautés récipiendaires, à savoir  Lompole, Ipoka Sud, Iyoko, Mbongo, Mbungusani et Bekombo, sont installées à l’intérieur du Parc national de la Salonga. Elles ont été accompagnées depuis 2015 par l’Unité de gestion du Parc National de la Salonga (UGPNS) dans les différentes étapes du processus d’attribution des concessions forestières des communautés locales.

Le Code forestier de la RDC de 2002 prévoit en son article 22 que des communautés locales peuvent solliciter des titres sur les forêts régulièrement possédées par elles en vertu de leurs coutumes. Quant à la procédure d’attribution des titres, elle a été fixée par le Décret 14/08 du 2 août 2014 pris par le Premier ministre et complété par l’arrêté n°25 du ministre de l’Environnement du 2 février 2016.

Les textes de lois précités, signale le communiqué, prévoient la possibilité pour les communautés qui en expriment le besoin de se faire accompagner dans le processus d’obtention des titres par des personnes physiques ou morales possédant l’expertise nécessaire dans le domaine.

La foresterie communautaire: un avantage pour les communautés concernées

La foresterie communautaire, souligne  WWF, représente un avantage pour les communautés concernées, car elle consolide la sécurisation foncière et permet de réduire les conflits du fait de donner aux communautés un plus grand pouvoir dans la gestion de leurs ressources. Les concessions de 6 communautés du groupement Bolongo sont contiguës au Parc national de la Salonga. Selon Pierre Kafando, Chef de site de ce Parc, «le programme de foresterie communautaire porté par l’Unité de gestion du Parc national de la Salonga vise non seulement à sécuriser légalement les droits coutumiers des communautés mais aussi surtout d’assurer une gestion durable des espaces forestiers périphériques du Parc, constituant ainsi une zone tampon». Par ailleurs, a-t- il ajouté, elles pourront assurer des échanges écologiques grâce aux flux migratoires de la faune avec le parc.

Le représentant du DG de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), Nestor Lubuta a, pour sa part, indiqué que les titres obtenus par les communautés de Bolongo pourront contribuer à la fois à la préservation de la biodiversité et au développement socio-économique des populations riveraines du Parc national de la Salonga.

Depuis mai 2016, rappelle le WWF, l’ICCN, autorité officielle en charge des aires protégées de la RDC et le Fonds mondial pour la nature (WWF) ont lancé un programme de cogestion du parc afin d’améliorer davantage la conservation de sa biodiversité au Parc national de la Salonga.

Le programme de cogestion est financé par l’Union européenne, l’USAID, la coopération allemande et le WWF-Allemagne. ACP/DNM/NIG/JLL/CKM

 

Partagez cet article