Renforcement de la coopération entre Tokyo et Kinshasa

Kinshasa, 22 mars 2019(ACP).- Le vice-Premier ministre  ,ministre a.i des Affaires étrangères et intégration régionale Alexis Thambwe Mwamba, a eu une séance de travail  jeudi à Kinshasa, avec une délégation japonaise conduite par Mme Nobuko Kayashima,  vice-présidente en charge de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’ Afrique ( TICAD ), venue exprimer le désire de son gouvernement de redynamiser et renforcer les relations de coopération avec la RDC.

Mme Nobuko, qui est également chargée de l’éducation et du Programme d’études de développement de la JICA et  chercheuse sénior à l’ Institut de recherche de l’ Agence Japonaise de coopération internationale (JICA),  a indiqué qu’elle  est venue en RDC renforcer la coopération entre Kinshasa et Tokyo dans plusieurs domaines notamment dans le secteur minier , des infrastructures et de renforcement des capacités.

Cette coopération concerne également les secteurs de l’agriculture,  santé, environnement (pour bien lutter contre le changement climatique et pour une gestion durable des forêts), ainsi que le secteur de transport dans la capitale et le  domaine de la formation des jeunes de la ville.

«La coopération entre son pays et la RDC  date de l’époque d’ avant l’indépendance », a-t-elle dit , précisant qu’avant cette coopération était bilatérale (entre États ) et que cette fois son pays compte l’ élargir ou l’ associer aux secteurs privés.

Elle a,  a cet effet sensibilisé les autorités congolaises pour une forte participation de la délégation congolaise  à la TICAD qui se tiendra en août à Yokohama au Japon.

Pour sa part, le vice-Premier ministre a rassuré  ses hôtes de la présence d’une forte délégation congolaise à cette conférence internationale. La délégation congolaise, a-t- il dit présentera à cette occasion, ses différents projets.

Il les a également rassurés que le gouvernement va assurer la sécurité juridique et judiciaire de tous les investisseurs. Il leur a aussi demandé d’apporter leur technologie qui fait défaut en RDC.

Quant aux investissements étrangers en RDC, Alexis Thambwe Mwamba a mis l’accent sur des investissements gagnant- gagnant surtout dans le secteur minier.

Bien avant, Alexis Thambwe Mwamba avait apprécié la qualité des ouvrages réalisés par le Japon en RDC à savoir la route de Poids lourds et la Pont Maréchal au Kongo central.

En février dernier, rappelle-t-on, une délégation des opérateurs économiques japonais a séjourné en RDC pour faire la prospection des marchés pour investir dans plusieurs domaines.

Vers les années 1990,  la coopération entre les deux pays était presque suspendue à la suite du mouvement de la démocratie. C’est récemment que le Japon a commencé à manifester son désir d’investir en RDC. ACP/Kayu/DNM/KJI

Partagez cet article