Retour à Kinshasa du Chef de l’Etat après un séjour de travail à Brazza et réajustement des salaires des enseignants à la « Une » des informations  dans la majorité de journaux parus à Kinshasa jeudi 12 septembre 2019.

Agence congolaise de presse (ACP) réserve sa manchette au retour à Kinshasa du Président Félix Antoine Tshisekedi après un séjour de travail de 72 heures à Brazzaville, en République du Congo, où il a participé aux travaux de la 5ème  édition du Forum économique « Investir en Afrique », écrit la presse officielle. Du haut de la tribune des assises de Brazzaville placées sous le thème « Tirer parties des partenariats pour promouvoir la diversification économique et la création de l’emploi dans les économies africaines », le Chef de l’Etat congolais a annoncé la candidature de la RDC pour abriter la sixième édition de cette rencontre qui réunit chaque année les décideurs politiques, économiques et sociaux du monde pour le développement du continent africain, signale l’agence nationale.

Au chapitre de l’éducation ; « Le Premier ministre Sylvestre Ilunga rassure du réajustement des salaires des enseignants », titre par ailleurs ACP. Le ministre  de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga   a rassuré à ce propos les enseignants, sur instruction du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, qu’à partir du mois de septembre, le réajustement de leurs salaires sera effectif.

Forum des As titre de son côté : « Le gouvernement passe à l’acte, le salaire des enseignants réajusté dès ce mois de septembre », indiquant que l’Exécutif national va également décaisser l’enveloppe nécessaire pour permettre aux écoles publiques de fonctionner, une bonne nouvelle, commente le confrère. Ils n’attendront pas octobre comme initialement prévu, les enseignants seront payés dès ce mois de septembre, poursuit le journal de la 11ème rue Limete.

Dans le même chapitre, Forum des As revient sur l’effectivité de la gratuite de l’enseignement dans l’arrière-pays, annonçant que le coordonnateur des écoles conventionnées catholiques, abbé Noël Ntunga et le Secrétaire général à l’Enseignement primaire et secondaire, Jean-Marie Mangobe, effectueront dans un très proche avenir, une tournée dans l’arrière-pays pour se rendre compte de l’effectivité de la gratuité de l’enseignement de base, conformément à la décision prise à cet effet par le Gouvernement.

« Gratuité de l’enseignement, Sylvestre Ilunga prend les choses en mains ! », s’exclame La Prospérité, notant que le Chef du gouvernement a donné des instructions claires au cours d’une rencontre réunissant le ministre d’Etat à l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) Willy Bakonga, le vice-Premier ministre en charge du Budget, Baudouin Mayo, le ministre des Finances, Sele Yalaghuli, le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo, Deogratias Mutombo et la directrice de la paie. La consœur ajoute, en outre, que le Syndicat des enseignants du Congo pointe du doigt certaines écoles catholiques conventionnées avec l’Etat qui contournent les instructions du chef de l’Etat qui entend appliquer la gratuité dans les écoles primaires et épargner ainsi aux parents cette lourde charge. Malgré qu’aucune précision chiffrée n’ait encore été donnée quant à ce, faut-il préciser qu’il faudra  trouver environ 2 milliards USD pour payer le salaire de 542 834 enseignants et le fonctionnement de 51 574 écoles publiques pour l’effectivité de la gratuité, dès le mois de septembre 2019, commente la consœur qui décrit qu’un effectif du personnel enseignant de 410 220 était déjà pris en charge par le trésor public. 27,910 millions USD pour assurer le fonctionnement régulier de 20 801 écoles publiques non prises en charge jusque-là par le trésor public, de septembre à décembre 2019, conclut le tabloïd.

Partagez cet article