Retour du Chef de l’Etat à Kinshasa et élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale

Les journaux parus jeudi 25 avril 2019 à Kinshasa se focalisent sur le retour du Chef de l’Etat à Kinshasa et à l’élection des membres du bureau définitif de l’Assemblée nationale.

Agence congolaise de presse (ACP) ouvre avec le retour du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi à Kinshasa, soulignant qu’il a regagné la capitale au terme de sa visite de travail de deux jours à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo où il  a inauguré, tour à tour, le pont Lubuya construit sur la rivière Loya près du poste d’encadrement de Wanyarukula, à 56 km de Kisangani sur la route menant vers la province du Maniema en passant par le territoire de Lubutu,  avant l’inauguration du pont Lubunga situé sur la rive gauche du fleuve Congo.

Toujours à Kisangani, l’agence nationale note également que le Président de la République a présidé une réunion du Conseil provincial de sécurité axée sur l’évaluation de la situation sécuritaire de cette ville et sur l’ensemble de la province de la Tshopo.

L’agence nationale indique, par ailleurs, que la députée nationale Jeanine Mabunda a été élue présidente du bureau définitif de l’Assemblée nationale avec 375 voix sur 383 votants  au terme d’une élection organisée mercredi au Palais du peuple.

A l’issue de cette élection, poursuit le média public, cinq autres membres du bureau définitif ont également été élus entre autres, les députés Jean Marc Kabund, au poste de premier vice-président ; Boniface Balamoko, deuxième vice-président ;  Célestin Musau rapporteur et Innocent Unyon Vakpak , questeur adjoint,  signalant d’autre part que le poste du rapporteur adjoint devant revenir à l’opposition reste vacant.

Forum des As  titre pour sa part : «Voici une date qui fera désormais référence dans les annales du Parlement congolais où,  pour la première fois de son histoire, une femme est votée au perchoir de l’Assemblée nationale, estimant par ailleurs,  que la députée nationale Jeanine Mabunda a pris les commandes de cette chambre parlementaire dans un contexte politique particulier où sa plateforme-mère, le Front commun pour le Congo (FCC), est appelée à gérer le pays dans une coalition avec le cartel Cap pour le changement (CACH), proche de l’actuel chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

Le quotidien souligne également que l’opposition parlementaire a introduit un recours en annulation au Conseil d’Etat, annonçant la saisine de cette juridiction afin d’obtenir l’annulation de l’élection des membres du bureau définitif de l’Assemblée nationale.

L’opposition a rejeté l’unique poste du rapporteur adjoint qui lui a été réservé, au  lieu de deux qu’elle croit lui revenir de droit, indique le confrère, précisant que, selon cette opposition, il y a eu violation de la loi.

Le journal annonce également que le gouverneur a.i de la ville-province de Kinshasa, Clément Bafiba, a autorisé le meeting de la plateforme «Lamuka» pour  dimanche 28 avril à la place Sainte Thérèse dans la commune de N’djili. L’autorité provinciale  a demandé, poursuit le quotidien,  de prendre contact avec le commissaire provincial de la Police pour des dispositions sécuritaires.

A propos de l’élection de la présidente de l’Assemblée nationale, La Prospérité  indique de son côté, que le Front commun pour le Congo (FCC) a salué la cohésion dans la nouvelle majorité parlementaire, notamment la consolidation de la coalition FCC-CACH.

Sur le même sujet, «l’Opposition conteste et saisit le Conseil d’Etat», écrit la consœur,  signalant que les députés nationaux de l’opposition parlementaire  ont tenu à préciser dans une déclaration, que cette élection a été organisée en violation flagrante des dispositions de la Loi organique portant statut de l’Opposition en République Démocratique du Congo ainsi que du Règlement Intérieur de la Chambre basse du Parlement.

Le Phare revient, pour sa part, sur la visite du Président de la République à Kisangani. Le Chef de l’Etat a réaffirmé sa détermination à en finir avec les antivaleurs, tout en remerciant les électeurs qui lui avaient chaleureusement accueilli lors de la campagne électorale et voté effectivement. Il a procédé ensuite à l’inauguration de quelques ouvrages déjà réalisés dans le cadre de 100 jours de son investiture.

Le quotidien écrit également sur l’élection de la députée nationale Jeanine Mabunda comme présidente de l’Assemblée nationale qu’elle est la seconde femme à piloter le bureau de l’Assemblée nationale après Philomène Omatuku, nommée au perchoir de l’Assemblée constituante sous le mandat de Laurent Désiré Kabila.

«Un bureau définitif sans l’opposition», titre  Le Potentiel à propos de l’élection du bureau de l’Assemblée nationale. Au regard du rififi qui a précédé ce scrutin, l’Assemblée nationale pourrait afficher un bureau sans l’opposition, conclut le tabloïd.

Partagez cet article