« Save the children » appuie la formation des enseignants  des écoles  de  la Tshangu

Kinshasa, 08 juillet 2019 (ACP).– Mme Christine Nepanepa directeur du service chargé de l’éducation à la vie courante au ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP) a ouvert lundi la session de formation de 900 enseignants et directeurs de 250 écoles du district de Tshangu, autour des violences sexuelles en milieux scolaires, à  Kinshasa.

Elle a fait savoir que ces assises qui se dérouleront du 08 au 13  juillet 2019, visent à outiller les séminaristes sur les notions de base en  matière de violences sexuelles dans les milieux scolaires et les moyens pour les  prévenir à travers le cours d’éducation à la vie familiale.

Elle a énuméré quelques thématiques à développer au cours de cette formation notamment les violences basées sur le genre et ses conséquences, la prise en charge des survivants de ces violences afin d’assurer une discipline positive et la gestion de la classe sans violence.

Pour elle cette formation vient appuyer la formation  générale sur programme national d’éducation à la vie familiale, ajoutant que ces assises permettront tant soit peu à la jeunesse d’étudier dans les bonnes conditions.

Pour Mme Mira Nkumpanyi, spécialiste du genre et protection du programme de santé sexuelle et productive des jeunes et adolescents de l’ONG international Save the Children, cette formation  augure la  prise  en compte par les enseignants  de  l’importance de gestion d’égalité de genre dans leur méthode d’enseignement et d’éviter des comportements violents et discriminatoires envers les élèves.

Des clubs scolaires seront mis en place dans différentes écoles, pour servir de cadre d’échange sur la santé sexuelle et reproductive, a-t-elle indiqué.

Crée en 1919, l’ONG internationale Save the Children œuvre dans le domaine de la protection de l’enfant et évolue dans la socialisation des adolescents  au niveau de leurs familles,  des écoles etc, rappelle-t-on. ACP/DNM/JFM

Partagez cet article