Soudan : signature d’un accord entre militaires et chefs de la contestation

Kinshasa, 17 juillet 2019 (ACP).- Les généraux au pouvoir au Soudan et les meneurs du mouvement de contestation ont signé mercredi matin un accord entérinant le partage du pouvoir pendant la période de transition, après la destitution d’Omar el-Béchir en avril, ont rapporté les radios périphériques.

Dans les prochains jours, les discussions doivent encore avoir lieu sur les autres points en litige d’un accord trouvé le 5 juillet entre les deux parties, selon la contestation.

A l’issue de la rencontre  qui a permis la paraphe  de cet accord à Khartoum,  le numéro 2 du Conseil militaire au pouvoir, Mohamed Hamdan Daglo dit « Hemeidti », aussi commandant des redoutées Forces de soutien rapide (RSF), a salué ce moment historique.

« Aujourd’hui, nous nous sommes accordés sur la déclaration politique”, a déclaré à la presse Ibrahim al-Amin, un des meneurs de la contestation. “Pour le document constitutionnel, nous reprendrons les négociations vendredi », a-t-il poursuivi.

Cet accord constitue un premier pas vers un gouvernement civil, réclamé par les Soudanais depuis près de sept mois.

Il prévoit la création d’un “conseil souverain”, instance de transition chargée de gérer la transition pendant un peu plus de trois ans. ACP/FNG/DNM/Wet/Kji

Partagez cet article