Sud Kivu : quatre-vingt-deux Maï-Maï du groupe Ngubito se rendent aux FARDC à Kalehe 

Bukavu, 07 mars 2019 (ACP).- Quatre-vingt-deux (82) éléments Maï-Maï du groupe armé Ngubito, actif dans les hauts-plateaux de Ziralo, territoire de Kalehe, se sont rendus le mardi 05 mars aux militaires FARDC basés dans la région.

Des sources militaires affirment que ces Maï-Maï qui se sont rendus avec 12 armes de guerre et leur chef Ngubito en personne sont actuellement cantonnés  à Minova.

Les mêmes sources  renseignent que les  82 hommes  viennent s’ajouter à un groupe de soixante-quinze (75) autres qui s’étaient rendus dimanche dernier aux FARDC dans la même zone.

Les maï-maï qui se rendent déclarent  être fatigués de vivre dans la brousse et trouvent que le moment est favorable pour  faire la paix avec l’alternance intervenue à la tête du pays.

Vingt  combattants FDLR prêts à se rendre

Par ailleurs,  le porte-parole de la 33ème région militaire et des opérations Sokola II a déclaré mercredi  devant  la presse que vingt combattants des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda, FDLR, basés à Kabunambo dans la plaine de la Ruzizi, territoire d’Uvira, ont  manifesté l’intention de se rendre soit aux   FARDC,  soit  à la MONUSCO afin de rejoindre le processus de désarmement-démobilisation et rapatriement afin de  regagner leur pays.

Ces combattants,  actuellement localisés dans la forêt de Mashuba à près de 68 kilomètres de la cité Sange,  craignent une attaque  des FARDC qui continuent à inviter les groupes armés locaux et étrangers à déposer les armes et à se rendre pacifiquement soit à la MONUSCO, soit aux FARDC. ACP/Fng/Kji/JFM

Partagez cet article