Suspension de la grève des agents de la Direction générale des impôts

Kinshasa, 12 juillet 2019 (ACP).- Les agents de la Direction  générale des impôts (DGI)  ont suspendu momentanément la grève déclenchée jeudi 4 juillet 2019 sur l’ensemble du territoire national, pour réclamer le paiement du 2ème pallier de la prime de « plus-value », suite à la demande du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, en attendant l’aboutissement des négociations qui se poursuivent entre le gouvernement et le ban syndical.

L’annonce de cette suspension a été faite vendredi par le président de l’intersyndical national de la Confédération démocratique du travail (CDT), Guy Ikuku, lors d’une communication au siège de cette régie financière, à Kinshasa.

Selon quelques agents approchés sur les lieux, le fait que le Président de la République, Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo se soit impliqué dans ce dossier et le suit de près, il est certain que la solution à leurs revendications sera trouvée.

Ils ont à l’occasion indiqué que la suspension de la grève  intervient à l’échéance du paiement de l’Impôt sur les rémunérations professionnelles (IPR) et deux semaines, avant le paiement du 1er acompte de l’impôt sur les bénéfices,  soulignant que cette grève a eue des incidences négatives sur la réalisation des recettes.

Durant une semaine, soit du 04 au 12 juillet 2019,  les agents de cette régie financière n’ont pas accomplis la mission leur assignée à savoir mobiliser les recettes au profit du trésor public.

Pour rappel, cette prime de « plus-value » revendiquée  par les agents de  la Direction générale des impôts  représente 14% sur les 20% que le gouvernement leur devait, conformément aux textes en la matière. Outre cette revendication ils réclamaient aussi  d’autres avantages sociaux notamment l’amélioration des conditions de travail. ACP/DNM/May

Partagez cet article