Trois mondialistes 2018 dans le dernier carré de la CAN 2019

Kinshasa, 12 juillet 2019 (ACP).- Le Nigeria, le Sénégal et la Tunisie sont les trois demi-finalistes de la Coupe d’Afrique des nations 2019 à avoir participé au Mondial 2018 en Russie.

Mis à part l’Égypte, éliminée par l’Afrique du Sud en 8èmes de finale, et le Maroc, battu par le Bénin au même stade de la compétition, les mondialistes 2018 sont dans le dernier carré, indique Rfi.fr.

Le Nigeria, le Sénégal et la Tunisie ont désormais la possibilité de s’offrir le titre continental. Seule l’Algérie, encore en lice, n’avait pas pris part à la dernière Coupe du monde en Russie. Elle reste sur son 8ème de finale en 2014 au Brésil.

Quinzième demi-finale pour le Nigeria !

Avec Gernot Rohr aux commandes, le Nigeria avait certainement été la meilleure équipe africaine dans le jeu chez les Russes pour sa sixième participation au Mondial. « Je pense qu’à l’avenir, l’arrivée de nouvelles générations susceptibles d’apporter autant de talent individuel, le Nigeria va continuer à grandir comme nation et comme équipe », avait déclaré à Saint-Pétersbourg Jorge Sampaoli, le sélectionneur argentin, après la défaite des Super Eagles face à la « bande à Lionel Messi ».

Le sélectionneur franco-allemand, Gernot Rohr toujours à la baguette, prendra part à la 15ème demi-finale du Nigeria qui compte trois sacres.

«On écrit l’histoire de la Tunisie et une fois que l’on est là, on a envie d’aller au bout ! », commentait le Tunisien Naïm Sliti après la victoire face à Madagascar. Ce joueur avait fait partie de l’équipe en Russie. « Jouer une Coupe du monde face à des stars nous a apporté de la sérénité », ajoute l’Aigle de Carthage.

Déjà éliminée, la Tunisie s’était imposée face au Panama, à Saranks, pour son dernier match du Mondial (2-1). Un exploit pour les rapaces tunisiens qui n’avaient pas gagné depuis 1978, en Argentine, face au Mexique. Les Tunisiens avaient auparavant perdu face à l’Angleterre et à la Belgique.

Le Sénégal à la recherche de sa première CAN

Pour son grand retour en Coupe du monde, le Sénégal avait battu la Pologne (2-1). Cette victoire, la première d’une équipe africaine en Russie, rendait les Sénégalais heureux avant d’être tenus en échec par le Japon (2-2). Face à la Colombie, seuls les Lions de la Téranga pouvaient encore accéder au second tour du Mondial russe, à la suite de l’élimination du Nigeria, après celles de l’Égypte, du Maroc et de la Tunisie.

Mais la défaite des fauves sénégalais face à la Colombie (1-0) avait enterré le dernier espoir du continent africain d’avoir un représentant en 8èmes de finale.

Les Sénégalais, avec une victoire, un match nul et une défaite, pouvaient passer avec quatre points, derrière la Colombie (6 points), sauf que le Japon présentait aussi le même nombre de points, la même différence de buts, le même nombre de buts marqués. Le critère pour les départager restait le fair-play et le nombre de cartons reçus. À ce jeu, les Japonais avaient été plus disciplinés avec quatre cartons, contre six pour le Sénégal. Depuis 1986, c’était la première fois qu’aucune équipe africaine n’était présente au second tour.

De ces trois équipes mondialistes, seuls les Sénégalais n’ont jamais soulevé la Coupe d’Afrique des nations malgré une finale, en 2002 au Mali, avec leur coach actuel Aliou Cissé, capitaine à l’époque. ACP/DNM/May

Partagez cet article