Tshopo : quatre personnes tuées par un élément  de la Garde républicaine à Kisangani

Kisangani, 13 juin 2019 (ACP).- un élément de la Garde républicaine a tué quatre  personnes jeudi à Kisangani, selon  le vice-gouverneur de la province de Tshopo, Maurice Abibu Sakapela bin Mungamba.

Selon le vice-gouverneur, ce militaire a commencé par tuer sa femme suite à un problème familial, ensuite il a tué deux autres civils et lui-même a été tué par ses collègues pour limiter les dégâts.  On a  aussi enregistré trois (3) blessés dont  le cas grave d’une femme  internée aux Cliniques universitaires de Kisangani. Par ailleurs,  le vice-gouverneur  a déploré   les actes de vandalisme perpétrés par les manifestants en colère dans la salle de plénières de l’Assemblée provinciale de la Tshopo,  et au  siège fédéral du PPRD ainsi que  l’incendie du groupe électrogène de 50 KVA de la morgue des Cliniques universitaires de Kisangani.

Maurice Abibu Sakapela a saisi cette opportunité pour présenter, au nom du gouverneur de province Louis-Mari Wale Lofungola, les condoléances aux familles endeuillées, tout en condamnant l’acte criminel de ce militaire. Il a en outre appelé les parents à bien encadrer leurs enfants pour qu’ils ne puissent plus récidiver sur les actes de vandalisme.  ACP/FNG/ZNG/GMM/NIG/JLL/CKM/GNN

Partagez cet article