Un projet dénommé «PROADER» en préparation au ministère du Développement rural

Kinshasa, 17 mai 2019 (ACP).- Une mission de la Banque africaine de développement (BAD), une institution financière africaine,  a séjourné du 18 avril jusqu’au 3  mai 2019 en RDC,  dans le cadre de préparation d’un nouveau projet qui s’intitulerait, Projet d’appui au développement intégré de l’économie rurale (PROADER), a indiqué  vendredi  à la presse,  la cellule de communication du secrétariat général du ministère du Développement rural.

Conduite par Mme Aminata Sow, experte à ladite Banque,  cette mission est arrivée en RDC, à la suite d’une requête de financement à la BAD formulée par le gouvernement congolais en mars dernier.

Pour Mme Aminata Sow, cette mission rentre dans le cadre de préparation dudit projet  visant entre autres l’amélioration des conditions de vie, la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations rurales ainsi que la contribution à l’amélioration des agrégats macro-économiques de la RDC par la réduction des importations des produits alimentaires.

Il ressort des travaux entre les experts de la BAD et ceux des différents ministères impliqués que le PROADER permettra également de consolider et d’ étendre les acquis d’autres projets sous encrage institutionnel de l’administration du ministère du Développement rural ayant bénéficié de l’appui financier de la BAD. Il s’agit notamment, du projet d’appui  à la réhabilitation du secteur agricole et rural (PARSAR), du projet de réhabilitation du secteur agricole et rural (PRESAR), du projet de renforcement  des infrastructures  socio-économiques (PRISE), et du projet d’appui au développement des infrastructures rurales (PADIR).

Pour une bonne récolte des données sur terrain  notent la source, l’équipe a été scindée en 2, la première, sous la conduite de Mme Sow, était dans les provinces du Kwango et Kwilu et la 2ème était au Kongo central  sous la direction de M. Stanny  Kolo Kota également expert à la BAD.

L’équipe de Sow a eu à prendre plusieurs contacts notamment, avec le centre d’appui au développement intégré de Mbakana au plateau de bateke à Kinshasa, la coordination provinciale de Enabel , ex coopération technique belge à Kenge, chef lieu de la province du Kwango où la mission a également échangé avec les autorités provinciales dont, le gouverneur ad intérim ainsi qu’avec  les services techniques provinciaux et autres ONGS  œuvrant dans la province.

Les consultations avec tous ces acteurs ont tourné autour de quelques 5 points à savoir , la  problématique de désenclavement des bassins de production , la non durabilité des pistes réhabilités faute d’entretien , la faible appropriation des projets par les autorités locales , la  nécessité d’inclure les services connexes liés à la fonctionnalité dans la fourniture des équipements et enfin l’importance de l’implication du secteur privé dans le développement des services agricoles et la transformation des produits .

Dans la province du Kwango, la mission  faute de temps n’a visité que l’atelier mécanique de l’institut technique Mbwetete de Bukanga Lonzo, réhabilité et équipé par le projet PADIR. A l’étape suivante, dans la province de Kwilu, c’est la même méthodologie qui a été appliquée, a indiqué la source.

Contrairement à la province sœur de Kwango, la mission a visité quelques initiatives privées locales notamment «le crédit Yampa» qui a manifesté sa volonté d’accompagner les femmes non seulement dans la vente des produits agricoles comme il fait déjà mais aussi dans la production et ce, dans toutes les  spécialités dans la transformation des produits agricoles et MOCC (mouvement ouvrier chrétien du Congo) qui a entre autres la transformation comme activité.

Elle a également visité dans le territoire de Bulungu un champs de démonstration de Maïs QPM3.  La mission a visité  plusieurs autres endroits et ouvrages, rappelle-t-on.

La Mission dans le Kongo Central

La mission de préparation du nouveau projet PROADER dans le Kongo central, conduit par l’expert  de la BAD, M. Stanny Kolo Kota  avec comme point de départ, les réalisations du projet d’appui au développement  des infrastructures rurales (PADIR), à Matadi, chef lieu de ladite province, la mission a successivement visité l’entrepôt que le PADIR a construit au niveau du marché de Mbuba dans le territoire de Madimba.

Elle a également visité le centre de santé de Kola dans la zone de santé de Boko secteur  Kivulu, dans le territoire de Mbanza Ngungu disposant d’un mini réseau hydraulique avec réservoir et quelques bornes fontaines, l’entrepôt de Malanga- Lombe, construit également par le PADIR situé sur la nationale numéro 1 dans le territoire de Songololo.

La mission s’est également intéressée à l’abattoir de cette ville, que venait de réhabiliter le PADIR et qui est effectivement opérationnel en dépit de quelques petites difficultés.

A Kinzau Mvuete, elle a visité l’atelier de menuiserie de l’ONG COAKIM (collectif des artisans de Kinzau Mvuete) bénéficiaire d’un appui important de la part du PADIR non seulement en termes de matériels de menuiserie et de couture mais aussi d’un bâtiment servant le siège administratif. Elle a visité tant d’autres réalisations dudit  projet dans cette province,  sur la route même de retour.ACP/

Partagez cet article